©Planeterrella Un simulateur d’aurores polaires
Accueil > fr > Le dispositif > Toutes les planeterrellas > Au CERN de Genève

Au CERN de Genève

Le CERN (http://home.web.cern.ch/fr/about), l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde. Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’Univers. Il utilise des instruments scientifiques très complexes pour sonder les constituants ultimes de la matière : les particules fondamentales. En étudiant ce qui se passe lorsque ces particules entrent en collision, les physiciens appréhendent les lois de la Nature.
Au sein du CERN, Alice Ingrid Michet et Hervé Rambeau ont eu l’idée, mi janvier 2013, de fabriquer une Planeterrella visible lors d’une exposition le 27 septembre ! C’était un grand défi. Ils s’en sont merveilleusement tirés. Pour gagner du temps, ils ont eu l’idée simple et lumineuse de fabriquer le socle en plexiglas. Le résultat est saisissant :

JPEG

Les pièces mécaniques ont été faites au mois de mai et en juillet, la première lumière a été faite.

PNG

Voici comment Alice et Hervé ont bâti leurs démonstrations :
"Tout d’abord il sera expliqué aux visiteurs, au travers de posters, qu’est-ce que le vide, pourquoi a-t-on besoin du vide dans les accélérateurs, comment créer-t-on le vide, pourquoi utilisons-nous des couches minces etc... Ensuite nous montrerons quelques propriétés "amusantes" du vide au travers de petites manipulations simples (le vide met l’eau dans tous ces états, il rends la plume aussi lourde que le plomb, il fait gonfler des objets, il supprime le son, déplace la matière etc...).
Ensuite d’autres manipulations expliqueront quelques-unes de nos activités : le fonctionnement de la détection de fuite, l’analyse des gaz résiduels, les calculs de simulations des trajectoires des molécules sous vide et notamment la réalisation de plasmas sous vide et leurs applications dans la fabrications des couches minces : c’est dans ce cadre qu’il nous a été demandé de fabriquer des plasmas et de les montrer aux visiteurs de manière ludique et intéressante : nous avons donc pensé à la planeterrela."

Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble (IPAG)